Saxel – Eglise Sainte-Madeleine

Pour poursuivre mes explorations, je reste dans la vallée Verte… ou plutôt sur une vallée latérale, creusée par le Brévon. Cette rivière rejoint la Menoge à Boëge, chef-lieu de la vallée Verte. Au fond de ce vallon perpendiculaire se trouve le village de Saxel, trait d’union entre les montagnes et le lac Léman. De son col, un beau point de vue est d’ailleurs offert sur le plus grand lac d’Europe et sur la Suisse, sans oublier les villages savoyards, au premier plan.
Saxel est aussi un passage obligé pour aller jusqu’au sommet du Signal des Voirons, qui culmine à 1480 mètres. S’y trouve un monastère, une chapelle, et de nombreux départs de randonnées.

L’église, dédiée à Marie de Magdala, (dite sainte Madeleine ou Marie-Madeleine), est plutôt éloignée du chef-lieu, symbolisé par sa mairie. De son parking est pourtant offert un beau point de vue sur ce monument bâti en forme de tréflé, unique en Pays de Savoie. Le sanctuaire surplombe quant à lui des sentiers, des pâturages et le Brévon, qui n’est encore qu’un filet d’eau. Ce rocher qui assied l’église a donné son nom au village : Saxel « Sasselum » : gros rocher.
On ne connait pas tellement les origines de cette paroisse et de cette église. On sait que primitivement, elle était sous la juridiction de l’Abbaye Notre-Dame d’Aulps, à quelques vallées de là. L’église était située au « Crêt du Clocher », sur le col. A la Réforme, la paroisse devient protestante. L’église sera finalement abandonnée au retour du catholicisme en 1589, et la paroisse unie à celle de Bons-en-Chablais. Ce n’est qu’en 1601 (ou 1611 selon certaines sources) que saint François de Sales scinde la paroisse de Bons pour rendre à Saxel sa vie religieuse.
Le sanctuaire actuel, en contrebas de l’ancienne église, a été bâti dès 1840. La construction ne sera terminée qu’en 1901. On suppose donc qu’elle ait été faite par étapes. On ne sait hélas pas d’informations sur les raisons de cette durée, ni si l’ancien édifice était encore debout et sa localisation… On sait en revanche qu’entre 1952 et 1954, l’intérieur est restauré par Constant Demaison. Ce sera au tour de la toiture en 1981 puis de nouveau à l’intérieur en 2001. Gros chantier : la suppression de la tribune, faite en béton lors de la précédente restauration. Son poids menaçait les murs du lieu. Si autrefois elle était en bois, aucune tribune a été refaite lors de ces travaux. La municipalité a dores et déjà prévu de nouveaux travaux dans son clocher, à savoir l’accessibilité et son ravalement.

Les cloches ont été acquises en 1859. On ne sait pas tellement les anciennes. A part deux achats de cloche : 1609 et 1770.
Les cloches actuelles ont été fondues par les frères Paccard, la même année que celles du Villard, et un an avant celles de Boëge, deux clochers voisins. Au début du XXe siècle, leur installation a été revue : un nouveau beffroi semble avoir été conçu et le mode de volée a été modifié pour du rétrolancé. Ce système, breveté fin XIXe siècle par la fonderie, permet moins d’efforts pour les sonneurs et sur le beffroi, malgré un qualité sonore moins optimale. Il y a quelques années, la petite cloche a été tournée d’un quart de tour et son mode de volée a été révisé pour du rétrograde. Le battant n’est plus propulsé contre la lèvre supérieure lors de la volée, mais tombe sur la lèvre inférieure. La grosse cloche a conservé ses équipements du XXe siècle. Elle entre en action moins régulièrement que sa petite sœur, qui l’est 3 fois par jour, pour l’angélus, et lors du glas, sonné sur les deux cloches.

Diamètre (cm) Masse (kg) Note

1

116,2 950 Fa 3
2 92,3 500

Lab3

Frères Paccard fondeurs à Annecy-le-Vieux 1859

Mes remerciements pour cette visite à M. Denis Mouchet, maire, pour son aimable autorisation, à Laurent Marth, adjoint au patrimoine et aux bâtiments, pour m’avoir accompagné au clocher, et au sacristain pour les sonneries spéciales. Mention à mes amis Edwin Genoud, un ami à qui je dois une fière chandelle dans ce clocher, et à Mike « Quasimodo » pour le soutien technique, encore une fois indispensable.

Sources & Liens :
Mairie de Saxel
Saxel sur Wikipédia
Eglise de Saxel sur Wikipédia
Eglise de Saxel sur Paysalp
Relevé personnel
Clichés personnels

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s