Champdor-Corcelles – Eglise Saint Victor & Saint Ours (Champdor)

DSC_0286

Le village de Champdor se trouve en plein cœur du Bugey, l’une des quatre provinces de l’Ain. De 1077 à 1601, la commune faisait partie intégrante du territoire de la Maison de Savoie. Au cours du XIIe siècle, on apprend qu’elle appartenait à des familles nobles. Le premier nom est celui des de Lurieux. Jusqu’à la Révolution Française, quelques familles se sont succédées. La dernière ayant eu un quelconque pouvoir est la famille de Montillet. C’est à cette famille que l’on doit le château de Champdor, bâti dès 1730 et achevé en 1743. L’un des éléments remarquables est sa tour, dont les deux derniers étages sont aménagés pour abriter une horloge et une cloche. Il est bon de préciser qu’à quelques mètres du château se trouve l’église, qui, elle aussi, a toujours été équipée de cadrans, et dont les cloches sonnent encore aujourd’hui le temps qui passe. Cette église, qui remonterait au XVe siècle, possède un clocher carré reconstruit en 1823, suite aux dommages causés par la Révolution. Il est possible que l’église ait été remaniée au XIXe siècle, car elle est aujourd’hui dans un style néo-gothique.

DSC_0280

Le clocher abrite actuellement trois cloches. Bien que les deux plus grandes soient équipées pour tinter heures et demi-heures, toutes trois sont encore actionnées à la corde! Néanmoins, une belle sonnerie régulière a un prix, notamment pour la grosse cloche : il faut être deux ou en bonne condition physique! La sonnerie se compose d’une cloche Burdin Ainé dédiée à Saint Paul Apôtre, fondue en 1838, et de deux cloches fondues à Annecy-le-Vieux par Georges & Francisque Paccard en 1893. Ces dernières ont été financées par la commune. La plus grande cloche a eu pour parrain le baron de l’époque, Xavier de Montillet. La plus petite, quant à elle, rend hommage à tous les évêques et archevêques des différents diocèses et archidiocèses qui ont eu à un moment de leur histoire Champdor comme paroisse. A l’époque, l’évêque avait sa cathèdre à Belley, ce qui est toujours le cas aujourd’hui, mais avec Bourg-en-Bresse comme Co-Cathédrale.

Cloche 1 « Marthe-Marie » : G&F Paccard, 1893 – 1’400kg, 133cm – Ré 3 +1
Cloche 2 « Saint Paul » : Burdin Ainé, 1838 – 650kg, 103,2cm – Fa 3 +10
Cloche 3 « Stéphanie-Louise » : G&F Paccard, 1893 – 400kg, 88cm – La 3 +9

nom, fondeur(s), année, masse, diamètre, note (La3=435 Hertz)

P1130849
La cloche deux, richement décorée.
P1130886 P1130854 DSC_0267 P1130883

Mes remerciements à M. Stéphane Martinand, maire de la commune de Champdor, pour son aimable autorisation. Mention à mes excellents camarades campanaire Mike « Quasimodo », Philippe « Senonais » et Matthias Walter, expert-campanologue à Berne, pour l’aide indispensable à la réalisation de ce reportage.

Sources :
Relevé personnel sur site.
Site de la commune de Champdor
Matthias Walter

Voir aussi :
Champdor sur Wikipédia
Paroisse catholique de Champdor

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s