Metz-Sablon – Eglise Saint-Fiacre & du Sacré-Coeur

Le clocher du Sablon.

Le clocher du Sablon.

Aujourd’hui quartier intégrant de Metz, préfecture de la Moselle, le Sablon fut une commune indépendante jusqu’au 1er avril 1914.
A l’Antiquité déjà, l’amphithéâtre de Metz se trouvait à l’emplacement du quartier actuel. C’est dans cet amphithéâtre même que fut élevée au IIIe siècle la paroisse de Sablon et son oratoire dit Saint-Pierre-aux-Arènes. Au Moyen-Âge, un grand nombre d’édifices religieux sont bâtis au Sablon, si bien que ce lieu sera surnommé « le quartier des basiliques ». En 1552, tous ces édifices sont détruits lors du siège de Metz. L’Abbaye Saint-Clément et la chapelle Saint-Fiacre seront totalement rasés. Suite au siège, Sablon est boudé et seules quelques fermes demeurent, jusqu’à la création de la commune en 1790. Peu avant, la congrégation des Soeurs de Sainte-Chrétienne s’installe sur le Sablon. L’annexion allemande de 1871 permit a la commune de se développer, mais celui-ci ce terminera en 1914 par la fusion du Sablon avec Metz.

L'église aujourd'hui.

L’église aujourd’hui.

dsc_0139retouche

L’église, intérieur.

Au Sablon trônent une chapelle et  deux églises : la chapelle Sainte-Chrétienne (vestige du couvent), l’église Saint-Fiacre et l’église Saint-Vincent-de-Paul. Si cette dernière a été construite très récemment, l’église Saint-Fiacre -également dédiée au Sacré-Cœur de Jésus- possède une histoire très intéressante. Au Moyen-âge déjà, une chapelle Saint-Fiacre est édifiée.
En 1914, la construction d’une nouvelle église est décidée. L’ancienne église était jugée trop petite et elle ne répondait plus aux besoins suite à l’explosion démographique du Sablon. Les travaux de l’édifice commencent sous la direction de l’architecte Neuhauss. La première pierre est posée le 8 mars par Mgr Bentzler, évêque de Metz. Mais la déclaration de la guerre stoppa net les travaux. L’église ne faisait qu’un ou deux mètres de hauteur. Une fois la guerre finie, la construction de l’église est relancée. Cependant, les moyens manquaient pour construire le projet initial. Le conseil municipal de Metz demande à l’architecte Dedun de simplifier les plans. L’église est consacrée le 18 mars 1928 par Mgr Pelt, évêque de Metz, assisté du chanoine Chatam, curé du lieu. L’église est sous le double vocable du Sacré Coeur de Jésus et de saint Fiacre, moine irlandais. L’église peut accueillir 1’320 personnes dans un sanctuaire de 60m de long, 16m de hauteur sous la grande voûte et sous un clocher qui mesure 70m pour une masse de 2’300 tonnes, excusez du peu!

Détail du clocher et du transept.

Détail du clocher et du transept.

Qui dit nouvelle église, dit nouvelle sonnerie ! Deux ans avant la consécration de l’édifice une sonnerie de six cloches est commandée aux ateliers de Georges Farnier, illustre représentant d’une dynastie native du réputé Bassigny qui offrit aux clochers un grand nombre de saintiers talentueux. Ces six cloches sont sur le motif du « Veni Creator Spiritus » sur le SI, à savoir les notes : Si grave, do dièse, ré dièse, fa dièse et sol dièse. La petite cloche complète avec un si aigu. Ces six cloches représentent 6’228 kilos. Elles sont installées dans un beffroi en acier. Les trois plus grande se partagent le premier niveau et les petites sont plus hautes. Chacune est dédiée à un saint pour une raison précise. Les trois plus grandes sont dédiée au Sacré Coeur, co-patron, à la Vierge Marie et à saint Joseph. La quatrième rend hommage à l’autre co-patron, saint Fiacre. Les deux petites louent saint Jean l’évangéliste et sainte Jeanne d’Arc, co-patronne de France.

Nom/Vocation Masse (kg) Diamètre (cm) Note
1 Sacré-Cœur de Jésus 2’230 153 Si 2
2 Vierge Marie 1’542 136,7 Do Dièse 3
3 Saint Joseph 1’113 121,8 Ré Dièse 3
4 Saint Fiacre 637 102,4 Fa Dièse 3
5 Saint Jean 445 91,2 Sol Dièse 3
6 Sainte Jeanne d’Arc 261 76,7 Si 3
Georges Farnier, Fondeur, Robécourt, Vosges
A.D. 1926

dsc_0113retoucheLes six cloches. Ci-dessous, diverses vues et détails.
dsc_0131retouche dsc_0129retouche
dsc_0110retouche dsc_0107retouche dsc_0092retouche dsc_0097retouche dsc_0108retouche dsc_0082retouche

J’adresse mes sincères remerciements à M. Paul Forêt, trésorier du conseil de fabrique pour son aimable autorisation, pour l’accès et pour les sonneries spéciales. Je remercie également le curé de la paroisse pour son autorisation.
Je tiens également à remercier mes chers confrères passionnés, tout d’abord M. Matthias Walter expert-campanologue à Berne (CH) et le Dr. Hans-Peter Schifferle pour la collaboration extérieure (prise de son et lancement des volées). Je remercie également mes confrères présents dans la tour lors des sonneries : MM. Mehdi –Cloches Comtoises– et Dominique –Valdom68– qui ont respectivement aidé pour la sonnerie manuelle du bourdon et pour l’aide au tournage de la vidéo. Je citerai également M. Jeff Vergne, descendant des fondeurs Farnier pour la mise à disposition d’archives sur cette sonnerie.

Sources & liens :
Paroisse de Metz-Sablon
Livrets sur l’église de Metz-Sablon
Musée de la Fonderie Farnier
Fonds privé
Inventaire personnel

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s