Verchaix – Eglise Saint Guérin

P1010619

En plein cœur de la vallée du Giffre, Verchaix n’est que commune à part entière que depuis 1865. Dépendants de la collégiale de Samoëns, les habitants de la commune construisent en 1665 une chapelle dédiée à Saint Guérin, évêque de Sion et fondateur de l’Abbaye de Saint-Jean-d’Aulps, à l’emplacement de l’actuelle mairie. En 1777, ils demandent à Mgr Jean-Pierre Biord, évêque du diocèse natif de Samoëns, la création d’une paroisse. Ce sera chose faite en 1779. La construction de l’église est alors confiée à Claude-François Amoudruz, architecte septimontain. Elle sera achevée en 1783. Malgré cette indépendance, c’est aux chanoines de la collégiale de Samoëns qu’il revient de nommer le curé de Verchaix. Le premier sera Charles-François Bouvet. Malheureusement ce brave père devra finir ses jours en Suisse, à cause de la Révolution. L’église trapue se compose d’une nef unique prolongée par un chœur à chevet arrondi. Sa tribune est ajoutée en 1830.

P1130459

Après vous avoir présenté des ensembles notables telles que la Savoyarde, plus grosse cloche de France ou encore la cathédrale de Dijon et son carillon, l’un des plus grands de France, c’est aujourd’hui une sonnerie modeste que je vous présente, mais son caractère hétérogène est des plus intéressants. Deux cloches, de deux fondeurs. La plus grosse date de 1836, c’est la plus récente. C’est une cloche des frères Paccard de Quintal (deuxième génération). Elle montre tout le savoir-faire acquis par cette célèbre famille au bout de quarante ans de fonte. Elle tient compagnie à une cloche plus ancienne. Elle a été offerte par le père Bouvet, premier curé de la paroisse. Elle est antérieure à la Révolution et porte le sceau de Jean-Daniel Dreffet, fondeur maintes fois présenté sur ce site.

Cloche 1 : Frères Paccard, 1836 – 400 kg, 89cm – La 3 +8
Cloche 2 : Jean-Daniel Dreffet, 1786 – 250 kg, 74,5cm – Si 3 +7

( fondeur, année,  poids (estimé), diamètre, note (La3 =435 Hz))

P1010611
Les deux cloches, installées côte à côte dans le clocher en bois.
P1130398 P1130399 P1130435 P1130404 P1130446

Un grand merci à M. Joël Vaudey, maire de Verchaix, pour son aimable invitation et sa disponibilité. Des remerciements nourris au père Bruno Hébert, curé de la paroisse Bienheureux Ponce et à Mme Deffaugt, sacristine, pour les sonneries spéciales et pour le soutien qu’ils me témoignent.

Sources :
Descriptif de l’église
Relevé personnel

Voir aussi :
Commune de Verchaix
Office du tourisme de Verchaix
Paroisse Bienheureux Ponce
Verchaix sur Wikipédia

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s