Bogève – Eglise Saint-Etienne

Le bourg.

Je vous invite aujourd’hui, après quelques articles « extérieurs », de fouler à nouveau le sol savoyard. La commune de Bogève et son millier d’habitants se trouvent au pied de la montagne des Brasses, petite station de ski familiale très proche de Genève. Le « Foron » (petit ruisseau de montagne signifiant « source profonde ») y prend sa source et traverse la localité, avant de se jeter dans la « Menoge » qui creuse la vallée voisine, dite « Vallée Verte« . Le « Col du Perret » permet de la rejoindre en quelques minutes seulement.

 

Au cœur du village de Bogève se trouve l’église paroissiale, bâtiment aux allures sobres, typiques d’un édifice religieux bâti au XIXe siècle. Pourtant, au Moyen-Âge, l’église de « Bogeva » est cité par deux papes : Eugène IV en 1153 et Innocent IV en 1250 qui attestent la possession du lieu par l’Abbaye d’Ainay (Lyon). L’édifice actuel qui en remplace naturellement un autre a été construite dès 1832, comme en témoigne la date sur le porche. Une plaque sur la façade indique que l’église a été consacrée par Mgr Rey, évêque d’Annecy, le 8 octobre 1837. L’intérieur du sanctuaire, restauré en 1993, est rempli de fresques. Dans un style néo-gothique, le maître-autel dénote presque avec l’esprit néo-classique de l’édifice religieux, en vogue à l’époque. Les deux retables latéraux sont dédiés à la Vierge Marie et à Saint Etienne, premier martyr.

Le clocher de l’église, adossé au cœur, est couronné d’une flèche très sobre. Derrière les fines baies géminées se trouvent quatre cloches fondues au XIXe siècle.
En 1808, une cloche est installée au clocher de l’ancienne église. A la fin de l’été 1833, François Bulliod de Carouge est appelé pour réaliser deux cloches. Il sera à nouveau sollicité par les autorités en 1835 pour refondre celle de 1808, baptisée « Joséphine« . Quelques décennies après, la sonnerie est jugée peu harmonieuse. Deux cloches sont refondues par les établissements Paccard d’Annecy-le-Vieux : la grosse et la petite. « Françoise-Louise » datée du 24 août 1833 est la seule rescapée. « Célestine-Pie » et « Augustine-Catherine » rejoindront donc le clocher et seront bénies le 8 février 1872. Mais une troisième cloche plus modeste « Julie-Thérèse » est arrivée. En effet, l’abbé Chardon, curé de Marignier et natif de la commune, tenait à offrir sur ses deniers une plus petite cloche. Depuis 1956 et l’électrification du clocher, cette petite cloche est hélas réduite à un usage restreint. En raison de ses modestes dimensions, elle n’a pas été ajoutée à la volée de ses trois grandes sœurs. Mais lors des carillons (baptêmes, mariages) on peut deviner son « sol aigu » cristallin. Récemment, la fonderie Paccard, en charge du clocher, a installé trois nouveaux battants pour les trois cloches de volée. Les brides de fixations ont également été changées. La petite cloche a reçu un nouveau marteau de tintement.

Nom

Fondeur(s)

Année

Diamètre (cm)

Masse (kg)

Note

1

Célestine-Pie

Paccard Frères

1871

139,5

1654

Ré3

2

Françoise-Louise

Bulliod F.

1833

99,5

580

Sol3

3

Augustine-Catherine

Paccard Frères

1871

82,5

350

Si3

4

Julie-Thérèse

Paccard Frères

1871

52

95

Sol4

Les quatre cloches, vues depuis l’étage inférieur. On notera la différence de taille entre la grosse (à droite) et la plus petite (centre gauche).

Donnons la préséance à la cloche François Bulliod, datée de 1833…

…et place maintenant aux trois autres cloches fondues en 1871.

Mes remerciements pour l’accès du clocher à la Municipalité de Bogève sous le mandat de Patrick Chardon, maire. Je remercie également M. Chardon, responsable des services techniques pour l’accès au clocher et l’accompagnement le jour du rendez-vous. Mention, enfin, à Mike « Quasimodo » pour l’aide apportée à la réalisation du reportage et à Matthias Walter, expert-campanologue à Berne (CH) pour le partage des mesures.

Sources & Liens :
Fonds privés
Photos personnelles
Relevé de MM. Walter & Cordoba
Eglise de Bogève sur Paysalp
Eglise de Bogève sur Wikipédia
Bogève sur Wikipédia
Mairie de Bogève

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s