Champanges – Eglise Saint Martin

dsc_0243

Bienvenue à Champanges, petit village du Chablais. Installé dans le Pays Gavot, connu pour donner au monde entier les eaux d’Évian, il domine le Lac Léman qui se trouve au nord. On peut même aisément distinguer quelques grandes villes suisses comme Lausanne, Morges, Vevey ou encore Montreux. Mais revenons en Haute-Savoie. La petite commune est encore blottie à l’ombre de son discret clocher en pierre. Comme son église, le village est sous la protection de saint Martin, les armes qui le représentent en témoignent. Si aucune festivité ne se déroule aux alentours du 11 novembre en son honneur, une grande fête populaire animait jadis le village le dimanche suivant la fête de la Pentecôte, vestige d’un pélerinage attestée déjà il y a quatre siècles.

dsc_0233 dsc_0228

L’église est en réalité bien plus ancienne qu’il n’y parait. Une chapelle est évoquée en 1617, en même temps que le pélerinage mentionné ci-dessus. En effet, l’édifice attirait les âmes pieuses du Chablais : les fidèles devaient faire neuf fois le tour du sanctuaire qui abritait des reliques du saint. En 1723-1724, l’église est agrandie dans le style baroque. Anselme Boujon, émigré en Allemagne, fut le mécène de cette cure de jouvence. Probablement mis à mal à la Révolution, l’édifice continue au XIXe siècle de traverser les âges et d’accueillir les fidèles le dimanche, mais aussi pour les messes du casuel. Le décor néo-classique laisse penser à un remaniement dans la première moitié du XIXe siècle. Une des cloches nous apprend la présence d’une Confrérie du Saint-Sacrement en 1884. Un siècle plus tard – nous sommes en 1993/1994 – la municipalité, installée dans l’ancien presbytère, offre une restauration à l’édifice pour lui redonner sa couleur baroque d’antan.

dsc_0241 dsc_0238

Les trois cloches forment un agréable accord majeur, très prisé dans de nombreux clochers, ici et partout. La grande cloche en est la doyenne. Elle porte sur sa panse le date du 10 juin 1834 et les noms de Claude et Jean-Pierre Paccard en leur qualité de fondeurs. En son sommet, on lit volontiers le nom du Rd François-Nicolas Hudry, curé, et deux fois le nom du village : une fois écrit « Champanges » et une autre « Champenges »! La suspension de la cloche a été refaite, puisqu’elle est équipée aujourd’hui d’un système dit « rétrolancé » mis sur pied par les frères Paccard et breveté en 1891. Il fatigue moins le sonneur pour mettre la cloche en volée, et celle-ci renvoie moins d’efforts sur les poutres du clocher. Nombre de sonneries du Chablais possèdent ce système certes ingénieux mais moins parfait pour ce qui est du rendu sonore. Les deux petites cloches datent de 1884. La plus grande, avec son doux nom latin « Francisca Laura », rend hommage à la Bienheureuse Marie-Immaculée et à saint Martin, patron de la paroisse. Face à elle, la petite cloche a été financée par la Confrérie du Saint-Sacrement. Ses inscriptions précisent que son usage est exclusivement réservé à la confrérie et aux carillons (sonneries des fêtes avec les trois cloches tintées). Cette cloche, nommée « Caroline », a hélas perdu son usage premier puisque la Confrérie n’est plus. Cependant, elle continue de donner de la voix à chaque angélus et lors des carillons. Elle accompagne en outre ses deux grandes sœurs lors du glas, à toute volée, que je vous propose de découvrir ci-dessous :

Nom Fondeur Date Masse (kilos) Diamètre (cm) Note
1 Non connu C&JP Paccard 1834 900 115,6 Fa 3
2 Francisca Laura G&F Paccard 1884 430 89,7 La 3
3 Caroline G&F Paccard 1884 250 74,7 Do 4

dsc_0124_2 dsc_0120_1 dsc_0118_1
Ci-dessus, la grosse cloche en détails.
dsc_0152 dsc_0161
dsc_0164 dsc_0175
Ci-dessus, enfin, l’iconographie soignée des deux petites cloches.

Mes remerciements à la mairie et son maire, M. Rénato Gobber, pour les aimables autorisations. Je remercie également M. Chapuis, en charge de l’église, pour son accueil et sa disponibilité. Enfin, mention à Mike « Quasimodo« , pour son indispensable collaboration sans failles.

Sources :

Mairie de Champanges
Champanges sur Wikipédia
Paroisse Saint-André en Gavot

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s